La vie est un cinéma – Culture JAZZ

 

Mardi 9 au samedi 20 octobre exposition Médiathèque
l’Odyssée du JAZZ (Gratuite)
Des premiers esclaves africains jusqu’aux fulgurances électriques d’aujourd’hui. Cette fresque est une invitation au voyage dans la grande saga des musiciens afro-américains.

Samedi 3 octobre
19h : « Whiplash »
Andrew, 19 ans, rêve de devenir l’un des meilleurs batteurs de jazz de sa génération. Mais la concurrence est rude au conservatoire de Manhattan. Il a pour objectif d’intégrer le fleuron des orchestres dirigé par Terence Fletcher, professeur féroce et intraitable. Andrew se lance, sous sa direction, dans la quête de l’excellence…

Entracte avec restauration proposée par Le Petit Marché d’Auvergne.

21h : « Born to be blue »
Le jour où il est passé à tabac, la vie de Chet bascule. Les mâchoires fracassées, il se voit contraint de laisser derrière lui sa carrière de trompettiste de jazz. Il doit se ressaisir et regagner par son talent la reconnaissance de ses pairs. L’Histoire n’oubliera pas son nom : il s’appelle Chet Baker.

Soirées conférence / concert
les vendredis 12 et 19 octobre
Maison Pour Tous

Vendredi 12 octobre 20h30 (Gratuit)
Concert « Le Jazz en fête» par Sylvie Quartet.
De McCoy Tyner à Stevie Wonder, en passant par
Cliffod Brown et Vinicius de Moraes, Sylvie couvre
un large spectre musical. Elle nous emporte dans
son univers musical avec un programme riche
en couleurs.

Vendredi 19 octobre- 18h30 (Gratuit)
Conférence et animation musicale « Les 3 Django’s »
animée par Baptiste Pizon Mélomane et musicien passionné, Baptiste Pizon a choisi les thèmes de ses conférences en fonction de ses goûts musicaux. Ces rencontres sont bien entendu accessibles à tous
les curieux, connaisseurs ou non.

Suivie d’un concert de Banan’n jug- 20h30 (Gratuit)
Composé de quatre chanteuses qui jouent du banjo, de la washboard, de la contrebasse et du kazoo.
Les Jug Bands se sont développés dans le sud des États-Unis au début du XXème siècle. Ils étaient composés de musiciens mêlant des instruments « classiques » et des objets du quotidien détournés.

Le répertoire de Banan’N Jug revisite ainsi Dirty Blues, Calypso Swing et Negros Spirituals du début du siècle, plantant quatre voix harmonisées sur fond de vieille Amérique, chaude, poussiéreuse et mal élevée.


Téléchargez la plaquette