Le 19 janvier 2021, Jean-Charles Bénézet, Maire de Saint-Christol-Lez-Alès et Philippe Pasula, Directeur Territorial GRDF, signent une convention qui a pour objectif d’accompagner la commune en proposant des actions d’efficacité énergétique exploitant au mieux le potentiel du réseau gaz, maillon essentiel de la transition écologique.


Réduire les consommations énergétiques de leurs habitants, améliorer la qualité de l’air et le développement des énergies respectueuses de l’environnement, tels sont les enjeux majeurs qui impactent aujourd’hui les collectivités.

Les pouvoirs publics ont notamment annoncé en novembre 2018 leur intention de supprimer le chauffage au fioul d’ici 2030. GRDF, qui s’inscrit dans cette politique publique, assure la promotion du gaz en accompagnant les collectivités et les consommateurs finaux.
A travers la convention Vert L’Avenir, la commune de Saint Christol lez Alès et GRDF s’engagent ainsi à :

  • GRDF propose une aide de 400€ TTC pour toute demande de raccordement d’un client particulier de la commune, propriétaire d’une maison individuelle aujourd’hui chauffée au fioul, sur une période de 6 mois à compter de la date de signature de la présente convention
  • La commune de Saint Christol lez Alès propose une aide de 100€ TTC pour toute demande de raccordement d’un client particulier de la commune, propriétaire d’une maison individuelle aujourd’hui chauffée au fioul, sur une période de 6 mois à compter de la date de signature de la présente convention
  • GRDF met à disposition un accueil Client (Tél : 09.69.36.35.34), ouvert du lundi au vendredi, de 8h à 17h, pour répondre aux demandes des habitants et leur faire bénéficier d’un accompagnement individualisé de leurs projets de raccordement.

En adhérant à ce dispositif, la commune de Saint-Christol-Lez-Alès contribue à réaliser :

  • Des économies d’énergie, par rapport à une ancienne chaudière fioul, ce qui permet de donner du pouvoir d’achat aux ménages (jusqu’à 30% d’économies d’énergie),
  • Une réduction des émissions de CO2 par deux en remplaçant une ancienne chaudière fioul par une chaudière gaz à très haute performance,
  • Une division par deux des émissions de dioxyde d’azote et une division par cinq des émissions de poussières et de particules,
  • La maîtrise de la pointe électrique d’hiver française, fortement émettrice de gaz à effet de serre,
  • Enfin avec le développement du gaz vert sur le territoire national, c’est l’accès dès aujourd’hui à une énergie 100% renouvelable, produite localement et créatrice d’emploi local.